24 heures en Martinique

Quand on sait que le mot Martinique vient d’un lointain mélange entre “île aux fleurs” et “île aux iguanes”, du temps des Amérindiens puis de Christophe Colomb qui l’a découverte en 1502, on pense tout de suite à la beauté des points de vue qu’elle offre... Volcans, forêts tropicales, plages étendues, plants agricoles.

C’est la canne à sucre qui fait office ici d’institution culturelle. Introduite au XVIIème siècle en guise de culture rentable, elle sert d’abord à faire du sucre avant la betterave, puis du rhum traditionnel. Seul département d’Outre-mer à bénéficier d’une AOC pour son breuvage identifié et bien que la Réunion ou la Guadeloupe en produisent davantage, la Martinique a donc fait du rhum agricole un atout touristique de choix. Parcours.

11h17 Visite volcanique

Des sept distilleries à cheminée fumante que compte encore l’île, l’une a ses plantations au pied même de la Montagne Pelée. Depuis quatre siècles, l’eau de source y coule en abondance et arrose les terres de la distillerie Depaz, du nom de celui qui fit renaître la canne à sucre de ses cendres en 1917, après le réveil meurtrier du volcan.

Lors de la visite sur place, depuis la pesée de la canne jusqu’à la maturation de l’alcool en chais de vieillissement, la fabrication du rhum agricole se dévoile aux yeux des visiteurs par l’odeur enivrée. Au programme : broyage de la plante et distillation sous l’eau de la 
montagne, avant une dégustation de rigueur des Rhums Blanc traditionnel et Doré (vieilli un an au moins en foudre de chêne). À noter enfin, l’impressionnante machine à vapeur qui, avant de faire fonctionner notre procédé, abreuvait les fontaines du château de Versailles.

16h23 Petite pause sucrée-sablée

Ou comment prendre un goûter explosif sur une petite plage isolée, après la visite des étendues vertes de canne à sucre ? Assez peu fréquentés la semaine, les bords de mer deviennent en week-end des lieux de pique-nique incontournables.

Sinon les plages de cartes postales, lagons turquoises et sable blanc près des parcs hôteliers du sud, la côte Atlantique est plus sauvage avec des zones désertes où faire halte, des eaux limpides à l’ombre des amandiers. Près de 200 sortes de sable auraient ainsi été recensées sur l’île, et de toutes les couleurs. Côté Caraïbes, au nord, il s’assombrit. L’Anse Turin, peinte par Gauguin, est restée pittoresque.

19h38 Cocktail gaulois-créole au Petibonum

Depuis fin 2005, cet établissement “historix” et détonnant à la sauce exotique, est installé sur l’une des plus belles plages de l’ouest martiniquais. Guy Ferdinand, le Chef gérant, est un fervent défenseur des fermiers et pêcheurs locaux, un brin artiste, créateur d’une cuisine audacieuse et savoureuse.

Des soirées dansantes et de nombreuses animations sont organisées. Pour le repas, adoptez des mets créoles ! Thon mi-cuit sauce soja, thazard à la tahitienne, canard, Saint-Jacques sauce vanille, carpaccio d’ananas et cela jusque sur le bar de la plage qui permet d’admirer les couchers de soleil les plus romantiques... A goûter sans hésiter !

Itinéraires | Publié le : 13 Juillet 2012

Articles récents :

150 ans de John Lewis

Un partenariat so British...

Jean Marc Notelet, chef du Caïus

un parcour hors-norme et épicé

La période la plus effervescente de l'année

la période la plus effervescente de l'année...

Haut de page

Le savoir-faire

UNE ALLIANCE EXCEPTIONNELLE
Le CV-CNF rassemble
82 coopératives en Champagne

LES HOMMES
Le CV-CNF, une structure unique
en Champagne

Offrir

ETUI BOUTEILLE
Cuvée 225 Brut Millésimée

Visite

CIRCUIT VISITE DU CVCNF
Venez découvrir les coulisses de l’élaboration
du Champagne Nicolas Feuillatte...

Nous contacter

VOUS AVEZ DES QUESTIONS ?
Remplissez notre formulaire pour contacter nos différents services