©Orfèvrerie d’Anjou

Passions

Faire briller l’étain de mille feux

Implantée au cœur du Maine-et-Loire, l’Orfèvrerie d’Anjou donne ses lettres de noblesse à un matériau trop souvent méconnu : l’étain. Gros plan sur une manufacture hors norme qui marie tradition et modernité dans une constante effervescence créative.

OA 1710. En accolant cette signature au nom de leur entreprise, les dirigeants de l’Orfèvrerie d’Anjou ont visé juste. Car l’intitulé capture beaucoup de ce qui fait l’identité de la manufacture. Par son caractère net et ciselé, il renvoie à l’apparence des produits fabriqués sur les bords de Loire : designés, épurés, résolument contemporains. Mais il donne aussi sa juste importance à la préservation d’un savoir-faire pluriséculaire. C’est en effet en 1710 qu’Antoine Alègre, maître potier d’étain, fonde les Étains d’Anjou. Pendant plusieurs siècles, les ateliers vont fabriquer des objets usuels relevant des arts de la table – assiettes, plats, bols, etc., jusqu’à ce que l’offre soit entièrement repositionnée dans les années 1990. «  Les maisons de vin et de Champagne, dont les démarches publicitaires étaient limitées par la loi Evin, cherchaient à renforcer leur présence dans les établissements hôteliers, raconte Arnaud Montfort, Directeur Général de l’Orfèvrerie d’Anjou. La direction de l’époque a compris qu’il y avait là un débouché pour des objets promotionnels de grand luxe.  » Aujourd’hui encore, la production de vasques et de seaux à Champagne constitue la principale activité de l’entreprisequi s’est vu remettre par l’État le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV). Ces accessoires sont vendus sur catalogue sous la marque OA 1710 ou bien développés exclusivement pour les clients. S’ajoute la réalisation de trophées pour le compte de fédérations et de compétitions sportives.

 

En prise avec l’univers émotionnel des clients

Afin de répondre aux exigences de créativité des marques, l’Orfèvrerie d’Anjou ne ménage pas ses efforts. Elle a notamment perfectionné une technique de polissage donnant à ses produits une tonalité très claire et une brillance immaculée. Rien de commun avec l’image conventionnelle des objets en étain où le terne le dispute au grisâtre ! Par ailleurs, dans une chaîne de fabrication encore largement dominée par le travail à la main, la manufacture intègre des procédés de découpe 3D pour créer des formes inédites. «  Tout est fait pour pouvoir suivre les préconisations des designers de renom avec lesquels nous collaborons. Dire “non” ne fait pas partie de notre culture  », confie Arnaud Montfort. Le métier consistant à transformer des lingots de matière brute en objets d’art ne s’apprend pas en un jour. La maîtrise et la transmission des savoir-faire sont donc un enjeu capital. Pour fidéliser les talents, l’entreprise a dans sa manche un atout maître : l’attrait exercé par le travail de l’étain au service d’une esthétique raffinée. «  Nos réalisations sont des objets de célébration, de jubilation, souligne Arnaud Montfort. En les façonnant, nos compagnons entrent dans l’univers émotionnel des clients et contribuent à leur plaisir.  » Peut-on imaginer plus belle vocation que celle qui vise à parfaire l’enchantement des instants précieux ?

 

Un matériau malléable à plus d’un titre 

L’étain est un métal que l’on extrait le plus souvent d’un minéral : la cassitérite. Plutôt que d’utiliser de l’étain pur, l’Orfèvrerie d’Anjou lui associe de l’antimoine (à hauteur de 2,5  %) et du cuivre (0,5  %) afin de renforcer sa rigidité. Le matériau ainsi obtenu se travaille facilement, répond à toutes les normes alimentaires, est invulnérable à la corrosion et à l’oxydation (contrairement à l’argent), se prête au recyclage et présente un aspect blanc chaud (à la différence de l’aluminium, plus froid). Il peut aussi recevoir divers traitements de surface : vernis, couleur ou laque brillante.

 

En savoir plus

OA-1710 ; orfèvrerie-d-anjou ; arnaud-montfort ; etain ; pewter-foundry ; fonderie ; pewter ; entreprise-du-patrimoine-vivant ; traditional-savoir-faire ; savoir-faire-traditionnel ; champagne-bowl ; ode ; ode-a-l-emotion ; emotion ; nicolas-feuillatte ; ode-nicolas-feuillatte ; champagne-nicolas-feuillatte ; champagne
©Orfèvrerie d’Anjou
velit, consectetur justo suscipit quis, Donec commodo ipsum non nunc Phasellus