©Daniël Ost

Passions

Le pouvoir des fleurs

Champions de l’art floral, les Ost père et fille jouent du caractère éphémère de leurs œuvres avec virtuosité, s’affranchissant des lois du temps pour offrir les plus beaux tableaux vivants et colorés. Entretien avec Nele Ost, Directrice Artistique.

Vous êtes la Directrice Artistique de l’entreprise familiale fondée par votre père Daniël. En quoi consiste votre travail ?

La création florale est un métier de minutie et d’exigence où tout doit être réglé au millimètre près. Nous travaillons en équipe avec nos architectes d’intérieur et nos paysagistes pour concevoir un produit, imaginer une identité florale ou fleurir un événement. Il faut sans cesse être à l’affût de nouvelles idées et aussi suivre les saisons, comme les bons cuisiniers. Nous prenons la beauté des fleurs pour ajouter un peu d’évasion et d’inspiration à la vie des gens. Et lorsque toutes les pièces du puzzle s’assemblent parfaitement, c’est la plus belle récompense qu’on puisse recevoir !

 

Vous avez été baignée dans les fleurs depuis votre plus tendre enfance. Que vous apporte cet univers  ?

J’aime la variété de ce métier, celle des fleurs, des couleurs et des matériaux que l’on peut utiliser. La liberté, aussi, de marier les styles dans la composition que l’on imagine. Et, enfin, l’exigence, car notre métier ne supporte aucune concession. C’est un devoir, de veiller constamment à avoir la plus haute qualité de fleurs, d’accessoires, afin de réaliser les plus belles créations.

 

Quels sont les plus grands défis auxquels vous devez faire face dans votre métier  ?

C’est une question piège  ! Les gens viennent nous voir pour une composition unique, nous faisons du sur-mesure et nous nous adaptons à la personnalité et aux souhaits de nos clients. La quête d’originalité est donc une pression constante. Par ailleurs, je souhaite conserver l’esprit de notre entreprise familiale comme me l’a transmis mon père. Je dois trouver ma place sans trahir notre histoire, innover tout en honorant nos valeurs. Et tout cela sans succomber aux modes, car je crois qu’il est plus important de trouver son propre style et d’y rester fidèle ; c’est cela, le plus grand défi !

 

 

J’aime la variété de ce métier, celle des fleurs, des couleurs et des matériaux que l’on peut utiliser.

 

Qu’il y-a-t-il derrière une composition  ?

Chaque création est unique, du petit bouquet de fleurs qu’un enfant offrira à sa maman à la décoration de mariage d’un cheik dans le désert. Une composition doit marquer les esprits, avoir de la force dans les moindres détails et faire passer l’émotion de façon particulière. Les gens ne voient que le résultat de nos créations et ne soupçonnent pas tout le travail que cela nécessite, de précision, d’imagination et de rigueur. Je vis pour cela et je ne pourrais pas m’en passer, je crois.

 

Comment trouvez-vous l’inspiration ?

En observant chaque détail. Je voyage beaucoup, je m’imprègne de tout ce qui m’entoure, quel que soit l’endroit où je me trouve. J’aime traîner sur les marchés locaux, manger dans de petits restaurants, déambuler au gré de mon inspiration. J’aime aussi discuter avec les gens, m’imprégner de leur culture ; que ce soit la gastronomie, la mode ou la décoration, il y a toujours quelque chose d’inspirant à capter et à découvrir. La France, pour cela, est une bonne destination : chaque année, je m’y rends avec des amis, car nous sommes tous des amoureux du vin et du Champagne  !

 

Un métier qui se nourrit d’éphémère, cela donne-t-il une autre approche de la vie  ?

Oui et non. On doit envisager la vie comme les fleurs. En les considérant comme fugaces. Une fois que la fleur est cueillie, elle est amenée à se faner, c’est inéluctable et l’on ne peut changer cela. C’est pour cela qu’il faut les traiter avec amour et attention, car elles sont fragiles et belles. Même si l’on peut très bien se passer de fleurs, je ne pourrais pas imaginer ma vie sans elles.

 

 

En bref

L’entreprise a été fondée en 1978 par Daniël et Marie-Anne Ost avec l’ouverture de leur première boutique en Belgique, à Sint-Niklaas. Aujourd’hui, la société en compte trois. Une quatrième ouvrira prochainement en Jordanie. L’équipe parcourt le monde entier pour trouver les espèces florales les plus rares et les plus précieuses, et réaliser les commandes les plus diverses, du dîner de famille au défilé de mode, en passant par la décoration d’un grand hôtel ou d’une soirée de gala.

 

En savoir plus sur Daniël Ost

©Daniël Ost
daniel-ost ; nele-ost ; floral-artistry ; artiste-floral ; floral-creation ; creation-florale ; floral-arrangement ; composition-florale ; sint-niklaas-belgium ; sint-niklaas-Belgique ; ode ; ode-a-l-emotion ; emotion ; nicolas-feuillatte ; ode-nicolas-feuillatte ; champagne-nicolas-feuillatte ; champagne
©Daniël Ost
elit. sed id massa Donec commodo