©Shutterstock/2018/CV-CNF

Passions

Little Free Libraries

Les Little Free Libraries, des bibliothèques miniatures gratuites et accessibles à tous, fleurissent dans le monde entier à l’orée des jardins, sur le bord des routes, à l’entrée des écoles... Des États-Unis à l’Australie en passant par l’Inde, la Corée du Sud ou le Brésil, plus de 40 000 Little Free Libraries diffusent dans leur voisinage l’amour de la lecture.

Tout commence en 2009. Todd Bol, la cinquantaine bien tassée, vient de perdre son emploi, et a besoin de renouveau. Ce bricoleur dans l’âme décide de transformer son garage en bureau. Au cours des travaux, il retire une vieille porte en bois de 1920. Un matériau trop beau pour être mis au rebut, mais qu’en faire ? Bol a l’idée d’utiliser ce bois pour construire un modèle réduit de salle de classe américaine en mémoire de sa mère, Esther « June » Bol, institutrice et avide lectrice. Cette bibliothèque miniature comprend une petite porte vitrée qui donne sur un espace capable de contenir une vingtaine de livres, surplombé d’un toit et couronné d’une clochette. La première Little Free Library était née.

Todd Bol installe ce prototype devant sa maison à Hudson, dans le Wisconsin, la remplit de bouquins qu’il a appréciés et la laisse en accès libre avec pour seule consigne « Take a book, leave a book ». Il constate rapidement l’engouement de ses voisins pour ce projet. Il construit plusieurs autres Little Free Libraries, qu’il offre le plus souvent, qu’il vend parfois. Un passage à la radio locale donne des ailes au projet. Bientôt, les médias nationaux s’intéressent aux Little Free Libraries : aux quatre coins des États-Unis et désormais à l’international, ces bibliothèques de poche se mettent à essaimer.

 

Partager la joie de lire avec le plus grand nombre

Au cœur du concept des Little Free Libraries se trouve la volonté de chacun des « stewards » – c’est ainsi que l’on appelle ceux qui créent et animent leur Little Free Library – de faire découvrir à sa communauté ses livres préférés. Chacune de ces mini-bibliothèques est donc unique, reflétant les goûts de son steward mais aussi le dynamisme et l’inventivité de tous les emprunteurs-lecteurs. L’amour de la lecture et l’envie de partager cette passion sont de fortes motivations pour les stewards. Une Australienne, qui a bâti la première Little Free Library de Melbourne, explique : « Un ami de la famille, qui souffrait d’une maladie neurologique, a dû être placé en maison de retraite. Cet amoureux des livres laissait derrière lui une vie de lecture ; c’est pourquoi j’ai voulu créer une Little Free Library. Celle-ci a inspiré bien des gens, puisque les mini-bibliothèques ont poussé partout dans le voisinage. Je suis heureuse que mon ami ait laissé cet héritage. »

Mais, au-delà de la passion de la page imprimée, ces mini-bibliothèques créent du lien social dans leur quartier. Mike Cornell, un steward de Grands Rapids, dans le Michigan, confesse que depuis la création de sa bibliothèque, il a plus parlé avec ses voisins en deux semaines que lors des dix années précédentes ! Il n’est pas rare, par ailleurs, de trouver dans les bibliothèques des lettres de remerciement, des dessins et des messages.

 

Promouvoir l’alphabétisation

Encourager les enfants à lire est l’un des fondements de la philosophie des Little Free Libraries. L’enjeu sociétal est fort. Selon le ministère de l’éducation des États-Unis, les deux tiers des écoliers qui ne maîtrisent pas la lecture à 9-10 ans vont soit se retrouver en prison, soit devoir bénéficier de l’aide sociale. Little Free Libraries encourage ses ambassadeurs à organiser des événements dans leur quartier pour promouvoir la lecture : histoires racontées aux enfants, clubs de lecture, dons de livres… L’organisation est également active à l’international sur ces thématiques. Un programme est par exemple mené actuellement en Inde pour installer mille mini-bibliothèques dans les écoles publiques du pays.

Les Little Free Libraries sont le reflet de l’inventivité de leurs créateurs. Certaines ressemblent à des nichoirs à oiseaux, d’autres à des chalets suisses, des manoirs victoriens, des cabines téléphoniques londoniennes… Souvent très colorées, les Little Free Libraries attirent l’œil et aiguisent la curiosité des passants, petits et grands !

Pour en savoir plus

libraries; little libraries; free-libraries; todd-bol; todd-bol-libraries; books; reader; to read; passion; ode; nicolas-feuillatte; ode-nicolas-feuillatte; champagne-nicolas-feuillatte; champagne
©Shutterstock/2018-CV-CNF
sit felis elementum lectus mattis suscipit amet, venenatis,