©Shutterstock/2018-CV-CNF

Inspirations

Ode à l’élégance

Ne pas se fier aux apparences : si l’élégance aime s’habiller, elle se caractérise avant tout par un air enchanteur capable de changer aussi bien le monde qu’un crapaud en prince charmant.

piano ; apparences ; pharell-williams ; élégance ; ode ; nicolas-feuillatte ; ode-nicolas-feuillatte ; champagne-nicolas-feuillatte ; anaka ; agence_anaka ; piano ; appearances ; pharell-williams ; elegance
©Shutterstock/2018-CV-CNF
allure ; élégance ; apparecnes ; giorgio-armani ; yves-saint-laurent ; audrey-hepburn ; ode ; nicolas-feuillatte ; ode-nicolas-feuillatte ; champagne-nicolas-feuillatte ; anaka ; agence_anaka ; allure ; elegance ; appearances
©Shutterstock/2018-CV-CNF

Sous son charme, on gagne en style. On prend de l’allure. Mieux : on change de dimension. L’élégance n’est pas un remède miracle, mais presque. Elle sublime, redresse, singularise : c’est une philosophie soucieuse de tirer ses sujets vers le haut, un rythme sur lequel on calque ses pas pour avoir une allure distinguée. C’est l’arbitre, mère du fair-play, qui met un point d’honneur à traiter d’humeur égale la victoire et la défaite. C’est la mue qui prend le vilain petit canard sous son aile pour lui apprendre la langue des cygnes. C’est merveilleux, l’élégance, et de forme multiple. Oui, mais cela ne tombe pas du ciel.

beauté ; élégance ; charme ; harmonieux ; ode ; nicolas-feuillatte ; ode-nicolas-feuillatte ; champagne-nicolas-feuillatte ; anaka ; agence_anaka ; beauty ; elegance ; charm ; harmonious
©Mint Images/GettyImages/2018-CV-CNF

Et ne comptez pas sur ceux qui l’ont côtoyée pour livrer ses secrets… À écouter Sacha Guitry, l’élégance serait une affaire d’éducation ; d’après Giorgio Armani, ce serait plutôt dans la tête – Yves Saint Laurent la situait au niveau du cœur. Et Audrey Hepburn de brouiller encore un peu plus les pistes, en la décrivant comme la beauté qui ne se fane jamais. Persistante maladie que celle-ci… Incorruptible, insaisissable, invisible : l’élégance serait-elle donc l’art de ne rien montrer, à la manière de Cary Grant lorsque la mort se met à ses trousses ? Pas tout à fait.

apparences ; allure ; harmonieux ; sacha-guitry ; beauté ; ode ; nicolas-feuillatte ; ode-nicolas-feuillatte ; champagne-nicolas-feuillatte ; anaka ; agence_anaka; appearances ; allure ; harmonious ; beauty
©Cavan Images/Plainpicture/2018-CV-CNF

Car le principe constitutif de l’élégance, nous rappelle Balzac, est l’unité. Autrement dit, occuper l’espace sans jamais l’obscurcir. On peut à cette fin devenir un être harmonieux dans la lignée du musicien Pharrell Williams, dont l’existence se ponctue de nœuds papillon et de mélodies chaloupées. Mais on peut aussi marcher sur les traces de Jean d’Ormesson, éternel jeune homme qui aura réussi la prouesse de vieillir sans jamais en avoir l’air. Comment ? En se rappelant avec lui que le bonheur, comme l’élégance, est avant tout un choix.

dictum risus. Sed ut neque. commodo facilisis elementum vel,