©Carnaval de Rio/Shutterstock/2018/CV-CNF

Passions

Tour du monde de la fête !

Cérémonie collective, la fête est universelle. Les sonorités et le mouvement l’accompagnent, le bruit et les chants, les jeux et les danses… Partout dans le monde, la fête impose sa musique. Elle rythme le monde qui passe, suspend sa course, recule les frontières du temps. Un moment magique, de partage et de joie.

joie ; rite ; partage ; danse ; celebration ; celebre ; festival ; musique ; ode ; nicolas-feuillatte ; ode-nicolas-feuillatte ; champagne-nicolas-feuillatte; anaka ; agence_anaka ; joy ; rite ; sharing; danse ; celebration ; famous; carnival ; national day festival ; music
©Shutterstock/2018/CV-CNF
semana-grande ; semana-grande-bilbao ; semana-grande-espagne ; joie ; rite ; partage ; danse ; celebration ; celebre ; carnaval ; ode ; nicolas-feuillatte ; ode-nicolas-feuillatte ; champagne-nicolas-feuillatte ; anaka ; agence_anaka ; semana-grande ; semana-grande-bilbao ; semana-grande-espagne ; joy ; rite ; sharing; danse ; celebration ; famous; carnival
©Semana Grande/Shutterstock/2018/CV-CNF

Les fêtes ponctuent le temps de leurs rites immuables. Ciment de la civilisation, cet événement collectif, où la communauté rassemble ses différences et conjugue ses divergences, fonde nos sociétés, amalgame ses soubresauts, agrège ses extrêmes, colmate ses contradictions. Rite de passage, célébration, retrouvailles, point de départ, les fêtes disent quelques chose de nous, content notre histoire, pointent notre ligne de vie ; il n’y pas de fête sans partage, pas de fête gratuite, inutile ou vaine. Extrait du temps, ce moment souligne notre appartenance au monde, nous relie à nous-mêmes et aux autres ; une occasion de mettre en commun, de lier nos humeurs, d’oublier, dans un jeu d’insouciance dont personne n’est dupe. Toutes les civilisations, tous les peuples sont marqués par les rites. Pas d’humanité scellée ou pérenne sans un rituel codifié, récurrent, à la temporalité acceptée de tous et reconnue. L’allégresse, la frénésie, les rires, la joie abondent autour de danses, de jeux, d’échanges décontractés, à grand renfort de musique.

La fête est un art. C’est une parenthèse enchantée, une extraction de la routine. Libérés des conventions, la fête nous entraîne dans un tourbillon d’images, de sons, bercés d’un doux tumulte. Un foisonnement d’images nous saisit, une exploration de tous les possibles s’ouvre alors. Abolissant les personnalités, les opinions, brassant dans le même tourbillon une poignée d’individus mus par la même transe, avides d’échappatoire, la fête est une farce permissive.

joie ; rite ; partage ; danse ; celebration ; celebre ; musique ; holi ; fete ; fete-des-couleurs ; fete-des-couleurs-inde ; ode ; nicolas-feuillatte ; ode-nicolas-feuillatte ; champagne-nicolas-feuillatte ; anaka ; agence_anaka ; joy ; rite ; sharing; danse ; celebration ; famous ; music; holi ; festival festival of colours ; festival of colours- india
©Holi/Shutterstock/2018/CV-CNF

Comme le jour du Holi, en Inde, une fête indienne qui célèbre la fin de l’hiver. La fête est ainsi la célébration du temps qui passe, du rythme des saisons : le sacre du printemps, honoré par les cerisiers du Japon, ou la bataille de fleurs de Cordoue. L’été est la saison la plus propice aux fêtes ; la lumière, les jours qui s’étirent, le soleil, les vacances poussent à plus d’insouciance. À Bilbao, en Espagne, la Semana Grande se déroule la troisième semaine d’août autour de concerts de rue, de théâtre et de spectacles vivants, de feux d’artifice et de corridas.

fetes ; joie ; rite ; partage ; danse ; celebration ; celebre ; san-fermin ; pampelune ; ode ; nicolas-feuillatte ; ode-nicolas-feuillatte ; champagne-nicolas-feuillatte ; anaka ; agence_anaka ; joy ; rite ; sharing; danse ; celebration ; famous; san-fermin ; pampelune
©Fêtes de San Fermin/Shutterstock/2018/CV-CNF

Les jours de San Fermín, à Pampelune, début juillet, sont sujets à l’effervescence populaire ponctuée de courses de taureaux envahissant les rues de la cité navarraise. Égalitaire, la fête nationale est une communion païenne. Toutes les nations se retrouvent sous le drapeau comme elles se retrouvent pour célébrer le premier jour de l’année : la fête du Têt, au Vietnam, le nouvel An chinois ou thaïlandais, célébré à travers une gigantesque bataille d’eau, le Songkran.

carnaval ; carnaval-de-venise ; joie ; rite ; partage ; danse ; celebration ; celebre ; ode ; nicolas-feuillatte ; ode-nicolas-feuillatte ; champagne-nicolas-feuillatte; anaka ; agence_anaka ; carnival ; venice carnival ; joy ; rite ; sharing; danse ; celebration ; famous
©Carnaval de Venise/Shutterstock/2018/CV-CNF

Les carnavals sont sans doute la forme la plus aboutie et la plus codifiée de la fête. Les écoles de danse du carnaval de Rio sont un formidable défi, aux enjeux d’image et d’appartenance immenses. Le carnaval de Dunkerque, en France, conte à sa façon cet entre-deux ambigu où tout est possible : l’inversion des rôles et des valeurs, entre costumes et déguisements, est le terrain d’un amusement enfantin mais aussi d’une réelle aspiration à être « autre ». Un éloge de l’ailleurs et une aspiration à changer d’univers incarné à merveille par les masques des participants au carnaval de Venise.

festival ; festival-nevada ; musique ; burning-man ; festival-burning-man ; joie ; rite ; partage ; danse ; celebration ; celebre; anaka ; agence_anaka ; festival ; festival-nevada ; music ; burning-man ; festival-burning-man ; joy ; rite ; sharing; danse ; celebration ; famous
Burning Man/Shutterstock/2018/CV-CNF

Et qui atteint son paroxysme tous les ans en août dans le désert du Nevada, avec l’utopiste Burning Man. Mais bientôt les masques tombent, la musique se tait, le temps reprend ses droits. Adieu cotillons, rubans, sarabandes… Bientôt viendra le temps de la raison. Jusqu’à la prochaine fête !

Donec leo. efficitur. tempus porta. Donec non